RETRAITES

Publié le

Retraites : les cotisants sont dans les poubelles des hôpitaux...


retraite
L'humeur de Pasquin, dans l'Homme Nouveau  :
"Valse des chiffres, de fausses promesses : âge, cotisations, indemnités. Les experts se battent, de gauche, de droite. Les syndicats s’insurgent. Manquent encore les lycéens sur le sujet et les classes maternelles pour que le théâtre, printanier et récurrent, commence. Touche pas à ma retraite ; non ; si ; faut les sauver ; pas comme ça ; faire payer les riches ; répartir ; capitaliser ; imposer ; régimes spéciaux ; pénibilité ; secteurs publics ; privés ; justice ; travail,… Pendant ce temps, la pyramide des âges mute en champignon atomique. « Papy boom » ? Belle expression ! Comme si les vieux se reproduisaient entre eux. La réalité, c’est le terrible « baby crash ». Il n’y a plus de cotisants. Ils sont dans les poubelles des hôpitaux, les incinérateurs des services d’orthogénie. « Un enfant si je veux et quand je veux ». À 200 000 interruptions volontaires de cotisants par an depuis bientôt 35 ans, cela fait de la cotise à la poubelle. Presque sept millions de cotisants. La plus grande caisse de retraite du pays disparue. On a sauvé les banques et la Grèce, mais là c’est foutu. On aurait tous pu prendre nos retraites à 45 ans ou multiplier nos indemnités. Oui mais le cotisant, pour qu’il paie environ 25 ans de retraite à la génération d’avant, il aurait fallu au moins le porter neuf mois, le supporter vingt ans et peut-être l’aimer un peu. Avortement libre et gratuit. Maintenant c’est la retraite qui est libre et gratuite. Pas certain que la future génération ait très envie de payer pour nous. Ils revendiqueront alors l’euthanasie libre et gratuite."
Michel Janva

Publié dans SOCIÉTÉ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article