LA GRIPPETTE

Publié le


 

RU 38/2009 (21.09.2009) : DEPECHE HEB DOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES

 Disponible en français, angl. et allemand, gratuit par courriel. Sans copyright (mention « ru » s.v.p.).

« RU », le service de presse de l’UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien

Tél./Rép./Fax 01 34 12 02 68 – unec@wanadoo.fr www.radio-silence.tv (avec archive RU)

 

H1N1 pétard mouillé (ru 21.9.09): La grippe H1N1, se révélant finalement moins grave que les grippes saisonnières, se dégonfle comme une baudruche. Maintenant il s’agit, pour les gouvernements, de sauver la face. Entre les meilleurs élèves de l’OMS – la France et les Etats Unis – seuls les Etats Unis l’ont déjà compris. La première livraison des 195 millions de doses de vaccin H1N1 commandées par les Etats Unis arrivera la 1ère semaine d’octobre : il s’agit de 3,4 millions de vaccins sous forme de SPRAY NASAL « MedImmune »! Un petit coup de spray, et hop ! c’est fait, et la face est sauvée : on a fait quelque chose contre ‘la première pandémie du 21e siècle’… En France, par contre, le Gouvernement  est en train de réquisitionner des centaines de gymnases et de salles de fête pour les transformer « pendant 4 mois en commençant fin octobre » en centres de vaccination H1N1 pour toute la population française, selon Mme Bachelot. En même temps elle annonce que les vaccins seront livrés au rythme de « 2 millions de doses par semaine ». Calculez : puisqu’elle a commandé 95 millions de doses, il faut donc 47,5 semaines pour les livraisons. Cela ne fait pas 4 mois, mais 11 mois ! Naturellement, elle ne peut pas l’avouer, car cela prouverait que sa vaccination se fera en grande partie bien après la ‘pandémie’.  Tout est bidon dans cette affaire : le vaccin est plus dangereux que la grippe elle-même (dangers des adjuvants mercure, aluminium, solvants etc., et surtout le mélange de différents types de grippe pouvant initier une mutation dangereuse) ; le planning de vaccination est incongru ; les nombres des malades sont faux (Mme Bachelot reconnaît qu’elle ne connaît que le chiffre des malades de ‘grippe’, sans avoir les moyens rapides de savoir s’il s’agit de la grippe saisonnière ou de la H1N1) ; le personnel médical refuse à 1/3 d’être vacciné (sondage de l’AP-HP – Assistance publique-Hôpitaux de Paris ; en USA se sont même 60% !); la liste Bachelot des personnes à vacciner ‘en priorité’ est douteuse sinon dangereuse, car elle comprend d’abord les femmes enceintes (pourtant elle exclut les bébés de 0 à 6 mois !), quand justement en USA on exclut surtout les femmes enceintes de la vaccination. Et tout ce cirque pour la modique somme de 1,3 milliards d’Euro pour l’achat des vaccins, plus 300 millions d’Euro pour payer le personnel vaccinateur embauché spécialement (puisque les services médicaux normaux sont court-circuités !), total 1,6 milliards de nos poches ! Avec cela on aurait pu instaurer par exemple le salaire de la mère au foyer, comme le jeune parti anti-avortement AMEN le postule : là on aurait fait davantage pour la nation qu’avec ce tintamarre H1N1. Et en prime, avec le salaire maternel on résoudrait le problème du chômage. Mais est-ce que ce gouvernement s’intéresse vraiment au ‘bien commun’, but final pour l’homme politique selon la Doctrine Sociale de l’Eglise ?

 

Publié dans SOCIÉTÉ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article