GRIPPETTE OBLIGATOIRE...

Publié le

RU 42/2009 (19.10.2009) : DEPECHE HEB DOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES

Disponible en français, angl., allem. et russe, gratuit par courriel. Sans copyright (mention « ru » s.v.p.).

« RU », le service de presse de l’UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien

Rép./Fax 01 34 12 02 68 – unec@wanadoo.fr – www.radio-silence.tv (avec archive RU)




"MONDE (ru 20.10.2009) : Les vaccins contre la grippe H1N1 commencent à arriver dans les divers pays. En France, notamment, cette vaccination a débuté ce 19 octobre, avec les priorités scandaleuses que l’on sait : femmes enceintes, personnel médical, personnel de l’enseignement… Pourtant l’armée allemande vient de refuser cette vaccination, de même 60% du personnel médical en USA, et 40% en France. Il y a bien anguille sous roche. En France le Code de la Santé Publique spécifie qu’ « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne» (loi du 4 mars 2002). On peut refuser catégoriquement cette vaccination, pour nous mêmes et pour nos enfants, notamment pour les raisons suivantes invoquées par M. Jean-Jacques Crèvecoeur, physicien et spécialiste des pratiques médicales de Montréal/Canada, selon son communiqué du 13 octobre 2009 (résumé) :

1)      parce qu’il n’existe, à ce jour, aucune pandémie de grippe en 2009 (cette grippette n’a fait que 4525 morts dans le monde (chiffre de l’OMS du 4.10.2009), soit 50 fois moins que la grippe saisonnière habituelle (250.000 à 500.000 morts mondialement) ;

2)      parce que quarante années de vaccination antigrippale n’ont apporté aucune preuve convaincante de son efficacité ;

3)      parce qu’on a 50 fois plus de chances de mourir des conséquences de la vaccination que de mourir de cette grippe ;

4)      parce que l’histoire récente a montré que le dernier vaccin préparé dans la précipitation contre une soit-dite ‘pandémie’ de grippe porcine en 1976 a fait bien plus de morts que la pandémie elle-même et a causé des milliers d’effets secondaires (USA et Canada);

5)      parce qu’il ne faut pas accepter de servir de cobaye pour tester un nouveau type de vaccin qui n’a jamais été testé en profondeur ni en nombre suffisant ;

6)      parce qu’aucun test sérieux n’a été effectué pour mesurer l’effet à long terme (quelques mois à quelques années) des adjuvants (dont le squalène) contenus dans ce nouveau type de vaccin ;

7)      parce que ce vaccin contient plus de mercure (sous forme de Thimérosal) que tous les vaccins jamais fabriqués ;

8)      parce qu’aucun échantillon suffisamment large de population ne sera utilisé pour détecter les effets secondaires sévères et rares de ce vaccin ;

9)      parce que toute la lumière n’a pas été faite sur l’origine mystérieuse de ce vaccin (il s’agirait d’un criminel produit de laboratoire, voire une arme, selon diverses informations);

10)  parce qu’il est préférable d’être malade de la grippe pendant quatre jours, que paralysé pour le reste de sa vie ;

11)  parce qu’il n’y a aucune garantie qu’on n’injectera pas, à l’occasion, une micro-puce fabriquée par Verichip justement pour le H1N1 (cf. http://www.verichipcorp.com/092109.html);

12)  parce qu’on ne peut plus avoir confiance dans l’intégrité des scientifiques et des responsables politiques depuis qu’ils laissent sévir le fléau de l’avortement ;

13)  parce qu’il faut se méfier de  l’indépendance et de la neutralité de l’Organisation Mondiale de la Santé, financée par des banques privées (Rockefeller, Rothschild et Morgan) détenant des parts majoritaires dans les grosses compagnies fabriquant les vaccins;

14)
 parce que ce vaccin risque de faire de tout vacciné un esclave soumis à la clique mondialiste."

Publié dans SOCIÉTÉ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miserere 29/11/2009 09:43


Il me semble que la Pologne refuse aussi catégoriquement ce vaccin malgré la

pression de la communauté européenne.

Bien à vous.

Miserere