CHRIST ROI

Publié le


samedi, 15. mai 2010
 
 <http://www.estoc.ch/ESTOC/Rembarre/Entrees/2010/5/15_Meconnu_mais_Roi_quand_meme.html>
 
"L’anniversaire de la statue du Christ-Roi, érigée en 1935 sur la colline du Châtelard à Lens, a été l’occasion pour Mgr l’évêque de nous appeler à réfléchir « à ce que signifie le titre de Christ-Roi pour les hommes d’aujourd’hui ».

Voilà bien l’écho de la pédagogie religieuse mise en œuvre depuis quelques décennies pour aboutir au désastre que l’on sait. Ceux qui ont à enseigner n’enseignent plus. Ils interrogent les enseignés ignorants pour savoir ce qu’ils pensent sur le sujet qui devrait être enseigné. «C’est quoi Dieu pour vous?» demande le catéchiste postconciliaire, se gardant bien de donner à son élève la doctrine du vrai catéchisme.

Et pourtant la doctrine de la Royauté du Christ est magnifiquement exposée dans l’encyclique «Quas primas» du pape Pie XI et actualisée chaque année par la célébration de la Fête du Christ-Roi, car il s’agit d’abord, pour celui qui enseigne, de rappeler l’autorité divine sur toute la création, sur les individus, sur les sociétés, sur les nations.

Jésus-Christ , Verbe incarné, est notre Roi. «L’empire a été posé sur ses épaules» (Isa IX, 6) Toute la Sainte Ecriture le proclame et sur la croix de notre rédemption, Pilate en témoigne malgré lui. Bossuet, repris par Mgr Pie, l’interpelle: « Ecrivez donc, écrivez ô Pilate, les paroles que Dieu vous dicte et dont vous n’entendez pas le mystère. Quoi que l’on puisse alléguer et représenter, gardez-vous de changer ce qui est déjà écrit dans le ciel. Que vos ordres soient irrévocables, parce qu’ils sont en exécution d’un arrêt immuable du Tout-puissant. Que la royauté de Jésus-Christ soit promulguée en la langue hébraïque, qui est la langue du peuple de Dieu, et en la langue grecque, qui est la langue des docteurs et des philosophes, et en la langue romaine qui est la langue de l’empire et du monde, la langue des conquérants et des politiques. Approchez maintenant, ô Juifs, héritiers des promesses; et vous ô Grecs, inventeur des arts; et vous, Romains, maîtres de la terre; venez lire cet admirable écriteau: fléchissez le genou devant votre Roi.» INRI.

Au jour même de l’Ascension, Notre Seigneur nous rappelant que tout pouvoir lui a été donné au ciel et sur la terre, envoie ses apôtres enseigner toutes les nations. Pourquoi les envoie-t-il nommément aux nations, sinon parce que la religion les concerne d’abord et que le Christ veut régner sur elles en priorité."
 
  
  
Rembarre   (alias René Berthod)





 
 
  
 
  
 

 

 

 

Publié dans EGLISE

Commenter cet article