++ MEDECINE: GRIPPE ET DICTATURE ++

Publié le

 

Déclaration de l'OMS (2005) :« Selon les plans établis en 2005 pour le monde, y compris les USA, les gouvernements doivent être dissous en cas urgent de pandémie et remplacés par des comités spéciaux de crise. Ces comités prendront en charge la santé et assureront l'infrastructure en ce qui a trait à la sécurité du pays. Ces comités seront responsables devant l'OMS, l'Union Européenne et les Nations Unies en Amérique du Nord... ». Ainsi, l’intervention de l’ONU – et de ses soldats ! -, peut être « requise « pour se substituer à un gouvernement défaillant ou « récalcitrant ». Un refus de la vaccination est considéré par l’OMS comme un « crime ». Ces dispositions donnent des pouvoirs considérables à Margaret Chan (nom complet : Margaret Chan Fung Fu Chun), médecin chinois née en 1947 à Hong Kong, qui est depuis le 4 janvier 2007, directrice générale de l'Organisation Mondiale de la Santé, premier organe du Nouvel Ordre Mondial, et à ce titre, cette femme est l’un des personnages les plus puissants du monde !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article